Older

15.10.2009 – Protéger la science ou les macaques ?  Dilemme suisse

RECHERCHE ANIMALE

Le Tribunal fédéral a mis un terme à deux expériences zurichoises sur des singes. Les protecteurs des animaux réclament la fin de toute expérimentation animale. Les chercheurs sont inquiets.

Tribune de Genève, Serge Gumy, http://www.tdg.ch


 

20.09.2009 – Zeig mir deine Finger

Haben maskuline Verhaltensweisen ihre Ursache in der Länge des Ringfingers?
 
NZZ am Sonntag, Online, pdf

 

03.08.2009 – «Des arguments mensongers»

Il est un généticien d’envergure internationale. Depuis plus de trente ans, le professeur Denis Duboule (UNIGE et EPFL) a recours à l’expérimentation animale pour ses recherches sur les gènes architectes. Il livre ici sa vision de cette pratique.

Tribune de Genève


 

05.06.2009 – Des interrupteurs moléculaires modulent notre développement

24 Heures pdf


09.06.2009 – International Journal of Development Biology

The Hox Complex [pdf] – Interviewed by Michael K. Richardson, Institute of Biology, Leiden University, The Netherlands


13.03.2009 – Werner Arber, l’outilleur du génie génétique

La découverte, au départ, n’a pas fait grand bruit. Il faut dire que les enzymes de restriction identifiés par le physicien Werner Arber au début des années 60 dans son laboratoire genevois n’ont, à première vue, rien de sexy.

Anton Vos, Tribune de Genève, http://www.tdg.ch


 

06.02.2009 – La théorie de Darwin : toujours d’actualité

A l’approche du bicentenaire de la naissance de Charles Darwin, la “Tribune de Genève” consacre un grand dossier à la théorie de l’évolution élaborée par le savant il y a de cela 150 ans dans son ouvrage “L’origine des espèces”. D’après le journal, la thèse du naturaliste anglais reste aujourd’hui la plus adaptée pour expliquer le monde des vivants. Pour Denis Duboule, généticien à l’EPFL et à l’UNIGE, le génie de Darwin est d’avoir proposé un mécanisme qui explique le déroulement de l’évolution.

Tribune de Genève, pdf


06.02.2009 – Les plus faibles sont-ils condamnés à disparaître

 Tribune de Genève pdf


21.11.2008 – Le clonage ressuscitera-t-il le mammouth laineux ?

 Tribune de Genève pdf


25.10.2008 – Mit Pralinés die Forschung schmackhaft machen

Tages Anzeiger pdf


Mai 2008 – Science & Vie – No 1089

 

Pourquoi le pouce n’a-t-il que deux phalanges ?
Question de Pauline Perrin.

S.&V. – No 1089 – p. 129 pdf(5.30Mo)

 __________________________________________________________________________________________

27.02.2008 – Décoder son ADN sans gêne

Vous voulez savoir de quelle maladie vous allez mourir? Aujourd’hui, pour 1000 dollars, c’est possible.

{…}

Un vrai problème pour le généticien Denis Duboule, des Universités de Genève et Lausanne: «C’est extrêmement difficile de remplacer la présence d’un médecin, un professionnel dont le rôle reste essentiel. Il décrypte des résultats parfois complexes et surtout conseille et oriente son patient.» 

{…}

 Le Matin


 

01.02.2008 – EPFL News / Genes & Development – The Thumb’s the Thing

Coup de pouce aux gènes architectes


Pourquoi le pouce ne compte-t-il que deux phalanges plutôt que trois et à quoi cela sert-il? Une équipe de recherche du Pôle national Frontiers in Genetics, pilotée par le professeur Denis Duboule, généticien à l’Université de Genève et à l’EPFL, apporte des réponses à ces questions dans la dernière édition du magazine “Genes and Development”. D’après les scientifiques, les responsables de cette spécificité morphologique seraient les gènes architectes, qui organisent nos structures pendant le développement embryonnaire.


31.01.2008 – Des chercheurs lémaniques révèlent les secrets du pouce

Ségolène Royal a inventé la «bravitude». Sur les rives du Léman vient de naître la «poucitude». Produit de six années de recherches, elle traite de la raison d’être du pouce. Du pourquoi de l’existence de ce doigt plus court que les autres, qui ne compte que deux phalanges au lieu des trois habituelles chez les quatre autres.

24 heures, pdf


 

18.01.2008 – Le steak de clone est bon mais trop cher. Beaucoup trop cher

24 Heures pdf 


Janvier 2004 – No 1036 – Science & Vie

 

Homo sapiens pour l’éternité ?

Repousser le spectre de l’extinction promise inéluctablement aux espèces vivantes : tel semble être le sort réservé à Homo sapiens. Car notre ingénieuse espèce a su déjouer tous les pièges de l’évolution et, sauf catastrophe inopinée, l’humanité semble aujourd’hui bien partie pour durer. Un destin unique dans le règne du vivant !

S.&V. No 1036 : p. 38-41 pdf(12.91Mo)

__________________________________________________________________________________________

 

07.03.2003 – L’HEBDO

Le chromosome Y, c’est formidable, pdf

 


09.12.2002 – GÉNÉTIQUE

Une équipe de chercheurs genevois, sous la houlette du Pr Denis Duboule, décode le plan de construction de notre corps.

Le matin, http://archives.lematin.ch


 

09.06.1998 – Qui sera le premier à déchiffrer le code génétique complet de l’être humain?

Par Anton Vos : pdf


 

28.04.1998 – «Une insulte à la liberté de penser»

Le Temps: Si l’initiative «Pour la protection génétique» est acceptée, que ferez-vous?
Denis Duboule: J’ai 43 ans. Si je veux partir, je le peux.
– Le ferez-vous?
– Il y a quelques mois, j’aurais répondu oui sans hésiter. Mais si je crois que mes travaux peuvent servir la société – et c’est le cas –, partir dans ces conditions serait une forme de non-assistance à personne en danger. L’initiative a stimulé l’envie de me battre politiquement. Après tout, François Ier avait créé l’Académie pour faire contrepoids à un pouvoir religieux étouffant. Si le «oui» l’emporte, peut-être les scientifiques, les chercheurs retrouveront-ils le statut d’antan, celui de résistants. …suite, pdf

Propos recueillis par J.-C. P.


 

28.04.1998 – Génie génétique: les scientifiques dans la rue

pdf


 

07.01.1998 – MÉDECINE – Un Genevois récompensé

Denis Duboule est l’un des trois lauréats du Prix Louis-Jeantet


 

Janvier 1998 – Science & Vie – No 964

 
Pourquoi avons-nous cinq doigts ?
 
Les doigts et les organes génitaux pourraient avoir la même origine génétique. Selon les embryologistes, cette découverte expliquerait la suprématie de la forme à cinq doigts chez les animaux à quatre membres. Les paléontologues sont très sceptiques…
 
Par Sophie Duroux : S.&V. – No 964 – p. 60-63 pdf(11.31Mo)

__________________________________________________________________________________________

25.04.1997 – Die Zeit, Online

Von Steven Dickman

Fünf Finger und der Sex
Hat die Genetik wieder ein biologisches Rätsel gelöst? pdf
   


 

07.11.1995 – Libération.fr – sciences

Comment les cellules de l’embryon devinent-elles qu’elles doivent devenir doigts ou pieds? Pour le comprendre, Denis Duboule traque les gènes «architectes». Le génie architectural des gènes.

Par Nathalie Levisalles, pdf